Bénévolat



PREMIèRE VENTE DE "CHARITY SHOP" AU BéNéFICE DE L'ALCAP !

 

Elle a eu lieu du 4 au 6 décembre 2015
Au 26 rue Mayet à Paris (6ème)

étaient en vente :
- des vêtements griffés : femme, homme, enfant...
- des accessoires, des chaussures, de la vaisselle...
- des livres, des bibelots, des objets d'art...
- des tissus, du petit mobilier...
- et toutes sortes d'autres produits..
.

 

Ce fut une grande réussite, la boutique était pleine !
Voyez les photos ci-dessous.

C'est Anna KOLE, bénévole qui a tout organisé,
avec beaucoup d'énergie et d'enthousiasme !

Pour voir Anna, cliquez sur le lien suivant !
https://www.instagram.com/p/-AAMjcrpK8/

L'ALCAP vous remercie chaleureusement Anna !

 

 

 



L'ALCAP ne peut vivre que grâce à ses bénévoles.

Rejoignez nous, inscrivez vous à l'ALCAP, faites nous part de vos idées d'actions, participez !


Si l'Alcaptonurie est considérée comme une maladie orpheline, c'est-à-dire délaissée et ignorée de presque tous, c'est qu'en effet très peu de personnes s'y intéresse, que ce soit dans le public, le corps médical ou les services publics.

Vous êtes atteint d'Alcaptonurie mais, cependant, vous vous sentez encore assez d'énergie pour faire avancer votre cause, alors n'hésitez pas à nous contacter. Il y a tant de choses à faire, tant d'idées à mettre en œuvre.

Il en est de même si vous êtes de l'entourage d'une personne malade (famille, ami ou connaissance), ou si tout simplement vous vous intéressez aux maladies génétiques rares.


Vos interventions au profit de l'association, qu'elles soient ponctuelles ou non, peuvent être d'un grand bénéfice pour l'ALCAP. Par exemple, vous pouvez peut-être mettre au service de l'association des connaissances ou compétences que vous avez acquises dans d'autres activités ?


Si nous voulons que la connaissance de notre maladie progresse, nous devons, d'abord, nous prendre en main, agir par nous-mêmes, nous regrouper et non pas attendre qu'un jour, quelque part dans le monde, quelqu'un ou quelque organisme, trouve peut-être un remède à l'Alcaptonurie.


Devons nous laisser les malades continuer à souffrir sans aucune intervention de notre part ?

Bien sûr que non, alors, dans la mesure de nos moyens, aidons les médecins, les chercheurs, les laboratoires, etc...

http://www.espacebenevolat.org