Derniers bulletins

  

ALCAP LOGO sans fleches

L’Etang-La-Ville, le16 novembre2014

 

Avancement de l’étude clinique « SONIA 2 » :

 

Cher(e) patient(e), ami(e) de l’ALCAP,

 

                                      Bien que ce protocole « SONIA 2 » soit lourd (sur un plan logistique et statistique) et qu’il ne bénéficie que d’un budget limité, son avancement est satisfaisant. Ceci principalement grâce aux efforts considérables des équipes médicales et du remarquable travail de tous les membres du consortium « DevelopAKUre », lesquels effectuent un suivi quotidien et précis de toutes les actions à entreprendre.

 

                                      En poursuivant les efforts de contrôle des coûts, le budget est suffisant pour mener à bien cette étude clinique jusqu’à son terme. Un effort est donc demandé à chacun (aussi bien aux équipes médicales qu’aux patients) pour trouver pour chaque dépense la solution la moins onéreuse, dans le respect de la qualité de l’étude et de l’état de santé de chacun.

 

                                      Il est prévu qu’à la fin décembre :

·         à Paris, 33 patients auront ont été inclus par NECKER dans le cadre du protocole, avec ou sans Nitisinone. Nous aurons donc atteint l’objectif nécessaire.

·         A Piešťany (Slovaquie), 65 patients auront aussi été inclus (l’objectif sera atteint).

·         A Liverpool, ce sont 28 patients qui auront été pris en charge (pour un objectif de 42 patients à fin janvier 2015).A noter qu’actuellement 8 patients supplémentaires sont en cours d’évaluation.

 

                                      Ainsi, au total, fin décembre ce seront 126 patients qui auront effectué leur première visite sur un total de 140 souhaités pour le protocole. Les prévisions d’inclusion sont positives et assez de patients seront inclus pour que l’étude ait toutes ses chances de statuer sur le degré d’efficacité et de tolérance (effets secondaires) de la Nitisinone. Tout patient supplémentaire sera dirigé sur Liverpool.

                                     

                                      L’ALCAP a continuellement apporté son soutien au bon fonctionnement du protocole en France et Belgique, et continuera de le faire, en particulier par 4 actions principales :

·         être à l’écoute des patients (liens avec NECKER…),

·         aide logistique à NECKER,

·         entrer en contact avec des nouveaux patients (par exemple par des mailings aux médecins et organismes de santé),

·         information du public et des professionnels de la santé.

                                                                                                                                                                          

                                      En conclusion, à l’attention des patients, veuillez SVP noter que :

-          dans le cadre du protocole de recherche SONIA2, l’équipe de NECKER est là pour vous aider, ainsi que l’ALCAP et l’ensemble du Consortium. Ecrivez ou téléphonez si vous avez des soucis.

-          Il est indispensable que vous ayez un Rhumatologue de proximité : la plupart des participants à SONIA2 habitent loin de NECKER/COCHIN, et les visites à Paris sont sur un rythme annuel : un suivi au quotidien est donc impossible. Par contre NECKER/COCHIN sont à votre écoute pour tout ce qui concerne le protocole.

-          ce protocole est notre seule chance de mieux comprendre les mécanismes de l’Alcaptonurie et de prouver que la Nitisinone est LE médicament pour cette maladie.

 

Bien cordialement,

                      

Serge SIREAU

Président de l’ALCAP

 

PS : Pour ceux ou celles qui ne l’ont pas encore fait, merci de bien vouloir nous faire parvenir votre cotisation 2014 à l’ALCAP (15 € + don si possible) avant la fin de l’année.

ALCAP Association pour la Lutte Contre l’Alcaptonurie

18 chemin du Clos St Martin  78620  L’ETANG LA VILLE 

01 39 58 39 74  /  06 32 81 17 16

e-mail :serge@alcap.fr   Site internet : www.alcap.fr  www.developAKUre.eu

 

Les études cliniques sur l’Alcaptonurie et la Nitisinone ne sont possibles que grâce au financement de la Commission Européenne

et l’engagement des hôpitaux de l’AP-HP (NECKER-Enfants Malades / COCHIN) et les membres du Consortium « DevelopAKUre »